Qui sommes nous (10)

Qui sommes nous

1. CLÔTURES ENDOMMAGÉES
2. APPEL POUR REMPLACER LES CLÔTURES

Appel de Scooby: remplacement des 800 m de clôtures.

Cette année, nous faisons un appel de fonds pour construire un mur de séparation de 800 m afin de remplacer les clôtures endommagées au refuge de Scooby.

Il existe un couloir qui donne accès aux galgos des paddocks 15-20 et la clôture qui les entoure a besoin d’être remplacée. Elle doit l’être par un mur de briques arrivant jusqu’à la hauteur d’une épaule humaine (adulte) renforcée par un grillage métallique au-dessus. Ceci permet aux chiens de bénéficier de la lumière naturelle et de l’air frias dans les parties extérieures mais sans avoir une vue directe sur le territoire des chiens d’à côté, évitant de cette façon les bagarres et attitudes menaçantes, permettant de cette façon un environnement plus pacifique. Ce couloir et son passage représente 800 m de clôture. Il s’agit d’un projet important dont le devis se monte à 20 000€.

Grâce à vos dons, nous avons pu récolter 3 000 livres britanniques, 5 000€ suite à une vente aux enchères organisée par des amis de Scooby hollandais et 4 jeunes slovènes ont été parrainés pour la course de 10 km de Medina del Campo (où se trouve le refuge) pour des promesses de vente de plus de 3 700€. Ceci veut dire que nous devons trouver encore 7 900€. Nous allons également demander des fonds à des organisations diverses. Si vous souhaitez faire un don pour la nouvelle clôture ou si vous connaissez une entreprise qui serait prête à sponsoriser le mur, faites-le nous savoir !

SA MISSION

  • Améliorer le bien-être animal et mettre un terme à la cruauté envers les animaux, la négligence, la reproduction intensive et l'abandon, par le sauvetage, la réhabilitation et les traitements vétérinaires.
  • Changer en positif les attitudes vis-à-vis du bien-être animal, par l'éducation et la publicité.
  • Arriver à un stade où l'animal est considéré comme un être sensible et un compagnon.

 

SA VISION

“Transformer la vie des animaux et modifier les attitudes”

  • Continuer à sauver les animaux négligés, pour en arriver à fermer notre établissement quand tout besoin de sauvetage aura été éradiqué
  • Contacts avec les pouvoirs locaux et le gouvernement
  • Veiller à l'application des lois en vigueur
  • Améliorer les structures d'accueil en vue de devenir un refuge modèle et efficient en Espagne (y compris pour ce qui est de l'efficience énergétique)
  • Disposer d'un plan de financement à long terme et de rentrées fixes
  • Améliorer sans cesse les compétences du personnel chargé des soins aux animaux
  • Disposer d'un programme d'éducation et de sensibilisation
  • Organiser un centre de thérapie / assistance au sein de la communauté
  • Coopérer à une coalition d'organisations de protection animale en Espagne

 

SES VALEURS

  • Tolérance zéro vis à vis de tout abus sur des animaux de la part de la société. Affronter et se confronter à tous les problèmes pouvant représenter un risque pour les animaux
  • Être la voix des animaux en Espagne
  • Éthique au plus haut niveau, et intégrité
  • Standards élevés d'organisation du refuge et de soins aux animaux du refuge.

 

 

 

• tolérance zéro vis à vis de tout abus sur des animaux de la part de la société. Affronter et se confronter à tous les problèmes pouvant représenter un risque pour les animaux
• Être la voix des animaux en Espagne
• Éthique au plus haut niveau, et intégrité
• Standards élevés d'organisation du refuge et de soins aux animaux du refuge.

Sanctuaire

 

Le Sanctuaire Scooby offre un foyer permanent à 200 animaux de ferme, victimes de l’industrie alimentaire, du business des loisirs ou tout type d’abus et maltraitance. Des chevaux, des ânes, des chèvres, des moutons, des cochons, des lapins, des ratons-laveurs, des poules, des oies, des canards, etc.

La majorité provient de saisies judiciaire du Seprona (branche de la Guardia Civil qui s’occupe de l’environnement et des animaux), de la fermeture de zoos ou d’abandons.

Les animaux du Sanctuaire ne sont pas donnés en adoption, et Scooby sera leur lieu de vie jusqu’au bout car nous ne pouvons nous risquer à ce qu’ils soient exploités à nouveau pour leur chair, leur lait ou leurs œufs, pour leur capacité à réaliser des transports ou simplement pour s’amuser à leurs dépens. Pour cela, nous faisons tout pour qu’ils aient une longue et agréable vie dans les meilleures conditions possibles et en liberté.

Si vous souhaitez nous aider à les soigner, pour vous soit réaliser un parrainage ou vous unir à notre groupe de bénévoles. Pour cela veuillez écrire à .

 

 

Une nouvelle investigation révèle l’horreur des pendaisons en Espagne

Une nouvelle investigation de la WSPA a révélé la manière dont des milliers de lévriers espagnols (connus comme Galgos) sont pendus à la fin de la saison de chasse au lapin.

Les résultats de l’investigation qui a été menée en mars de cette année dans les régions espagnoles de Castilla y Leon et Castilla la Mancha avec l’aide de l’association espagnole Scooby (Sociedad Protectora de Animales Scooby) révèlent des preuves très répandues que la vieille tradition de pendre des chiens en Espagne est toujours vivante aujourd’hui. La WSPA estime que tous les ans des dizaines de milliers de Galgos sont élevés et tués dans les régions rurales.

La WSPA a découvert des chiens morts avec des cordes autour du cou et qui ont été jetés dans des tombes superficielles ou même déposés sous les arbres auxquels on les avait pendus. Sur une décharge à l’extérieur du village de Rueda, proche de Tordesillas, les investigateurs se sont trouvés confronté à la vue terrible d’un galgo mort pendu à un saule. Des restes d’os de Galgo étaient répandus alentour, ainsi que des preuves indiquant qu’on avait brulé des chiens pendus. Des cordes fondues se trouvaient sur des os frais et des cendres couvraient le sol.

La WSPA a également appris que les chiens aux mauvais résultats de course étaient souvent pendus très bas pour mourir d’une mort lente; pratique connue comme « jouer au piano », rappelant le mouvement frénétique des jambes en essayant de toucher terre. Ceux qui avaient mieux couru étaient pendus haut et mourraient ainsi d’une mort plus rapide. Des Galgos non souhaités sont aussi mis à mort en leur jetant des pierres ; attachés sans nourriture pour qu’ils meurent de faim ; noyés dans des étangs ou bien encore jetés dans des puits ou brûlés.

Alistair Findlay, un des investigateurs de la WSPA, disait « C’est un scandale que l’Espagne, un pays qui préside actuellement l’Union Européenne, accepte que le meilleur ami de l’homme soit si cruellement et si froidement maltraité. Ceci est un exemple parlant d’un réel besoin urgent d’une loi nationale sur la protection des animaux en Espagne. »

A ce jour, il n’est pas illégal de tuer un chien par pendaison en Andalousie et Extremadura où des lois protectrices des animaux n’existent pas. En Castilla y Leon, une loi prévoyant une amende de 15.000 Euros (£39,540) pour toute personne qui pend un chien n'est pas encore en vigueur.

Mais il y a de l’espoir. Quelques chiens peuvent être sauvés de cette mort cruelle et trouvent refuge dans le chenil de Scooby, fondé en 2000. Fermin Perez est le responsable et avec son équipe fait tout son possible pour s’occuper des chiens et de leur santé ; ainsi que le les castrer afin de leur donner un nouveau foyer . « Il nous faut plus de support et plus de conscience publique pour ce qui se passe encore, et il faut y mettre un terme maintenant » dit Fermin Perez.

La WSPA s’est adressée aux autorités espagnoles en faisant appel à leur statut de membre de la CE pour qu’elles adoptent enfin une loi nationale protectrice des animaux qui rendrait de telles cruautés illégales.

SCOOBY appelle à l’envoi de lettres au Président espagnol

Sr. José Luis Rodríguez Zapatero
President of Spain:
Presidente del Gobierno
Palacio de la Moncloa
28071 Madrid

Email:
Fax: 0034 913 900 217
Formulario escribir al Presidente

Minister of Agriculture:
Ministra de Agricultura
Excma Sa. Elena Espinosa Mangana
Paseo Infanta Isabel, 1
28014 Madrid

Fax: 91.4675854
Email:
http://www.mapa.es/es/ministerio/pags/correo/correo.asp

Scooby Medina - Shelter Tour 2008



 

Scooby Zamora - Shelter Tour

 

SCOOBY SHELTERS

Actuellement, nous avons des refuges à Medina del Campo (province de Valladolid), dans les villes de Valladolid, Zamora et Palencia:

 

 

Scooby Medina del Campo.

Dirección: Carretera de Olmedo km.2

Teléfono: 983 481 065

email:

 

 

Scooby Residencia Valladolid.

Dirección: C/Panera 2 Parva de la Ría, Valladolid

 

 

Scooby Zamora.

Dirección: Polígono Industrial Los Llanos

Teléfono: 678198376

Email:

 

 

Scooby Palencia.

Dirección: Depósito de Ramirez km 2 Carretera de Autilla s/n

Email:

 

GALGOS (LÉVRIERS) ET PODENCOS

 

80% des chiens recueillis à Scooby proviennent de la chasse. La majorité sont des chiens « écartés » par des chasseurs et « galgueros » (propriétaires de galgos/lévriers pour la chasse) que ne peuvent pas en tirer la rentabilité escomptée, surtout en ce qui concerne les lévriers et les « podencos ».

La reproduction sans critères et massive de ces animaux, réalisée dans l’espoir que parmi les chiots apparaisse un « champion » fait que notre travail ne se termine jamais. Ce n’est que grâce aux adoptions internationales que nous pouvons continuer à sauver des animaux. Nous réalisons une vingtaine de transports par an en Europe pour amener nos animaux dans leurs nouvelles familles. De plus, il faut signaler que les adoptions aux États-Unis, Canada et en Espagne sont de plus en plus nombreuses.

À Scooby, nous sauvons en gros 600 lévriers par an (plus les autres types de chiens). Ils sont parfois donnés par leurs propriétaires, mais la majorité est recueillie dans la rue ou la campagne. Beaucoup d’entre eux sont blessés ou ont été renversés par un véhicule et ont besoin de soins vétérinaires urgents et d’actes chirurgicaux dans certains cas très coûteux. Les séquelles psychologiques peuvent être parfois également importantes.

Après beaucoup d’efforts, la majorité des lévriers sont adoptés, les plus traumatisés restant généralement au refuge. On ne peut pas dire la même chose des « podencos » ou des croisés, des malades ou des vieux animaux, ce sont ce que nous appelons les « chiens invisibles ou oubliés » qui passent des années au refuge, certains y mourant de vieillesse.  Vous souhaitez savoir qui ils sont et, pourquoi pas, leur donner une opportunité ?.

ÉDUCATION

Afin de pouvoir en finir avec l’abandon, la maltraitance et les abus dont les animaux sont victimes, nous pensons qu’il est fondamental de travailler au niveau éducatif en promouvant l’empathie.

De façon régulière, notre équipe éducative organise des journées portes ouvertes et réalise des visites dans les écoles et collèges. Nos lignes éducatives se basent sur trois piliers:

  • Promouvoir la possession responsable. Faire connaître l’importance de la stérilisation, de l’identification et du contrôle vétérinaire des animaux de compagnie.
  • Végétalisme. Montrer la souffrance dont sont victimes les animaux de fermes industrielles ainsi que la consommation de viande, peu recommandable pour la santé, est une des causes du réchauffement climatique. Nous considérons le végétalisme comme l’option la plus respectueuse et saine.
  • L’environnement. Nous souhaitons insister sur la thématique environnementale qui est d’une importance vitale comme le recyclage, la pollution, l’économie d’énergie et d’eau.

Si vous partagez en partie ou complètement nos objectifs, si vous voulez participer à notre programme éducatif.

Veuillez contacter:  

 

Ce qui a commencé dans une vieille ruine avec des sommiers en guise de barrières et un vieil entrepôt, tous deux sans électricité, sans chauffage, ni eau, est devenu un nouveau refuge. En 2001 le terrain juste en face du vieil entrepôt, d’une superficie de 90 000 mètres carré, a été acheté avec l’aide de nombreuses personnes de différents pays. C’était une action « en commun », nous avons réussi à réagir comme l’ONU pour sauver les Galgos. Ce qui prouve que tous les problèmes dont souffrent les hommes et les animaux sont internationaux. Tout cela aurait été impossible sans l’outil magnifique qu’est l’Internet.

Comme déjà mentionné, nous avons donc acheté le terrain, y avons construit, et sommes toujours occupé d’y ajouter de nouvelles constructions. Comme déjà mentionné, nous avons donc acheté le terrain, y avons construit et nous sommes toujours en train d’ajouter de nouvelles constructions. Nous avons plusieurs enceintes en plein air, chacune avec des parties abritées ou des cabanes en bois pour la nuit et pour se protéger des éléments naturels. Avec les années, nous avons pu faire des améliorations en fonction des nouveaux fonds disponibles, et avons pu créer un vrai bureau, une salle d’opération et des hangars pour entreposer la nourriture, le linge (couvertures, serviettes, manteaux, etc.) et les médicaments. De plus, il y a 8 grands et 5 petits chenils de quarantaine pour recevoir les chiens nouvellement arrivés et ceux ayant un traitement spécial.

Il y a une cuisine, deux salles de bains, une pour les femmes et une pour les hommes, des caravanes qui nous ont été offertes pour fournir aux bénévoles de passage un logement gratuit, une salle de bain pour les chiens et une salle où les chiens peuvent se reposer après avoir été soignés. Et surtout, quel luxe de pouvoir utiliser l’eau et l’électricité ! Bien assez de moyens pour prendre soin des 450 chiens en moyenne qui séjournent dans notre refuge, et pour pouvoir leur offrir une place où vivre. Une place seulement acceptable comparée à un foyer après adoption, une place parfaite comparée à ce qui leur serait arrivé sans notre refuge et votre aide.

Des vétérinaires du monde entier déjà sont venus ici pour faire ces castrations, car pour nous il serait impossible de couvrir les coûts de toutes ces opérations dans les cliniques vétérinaires du coin. Et comme nous avons notre propre petite clinique, nous invitons ainsi les vétérinaires qui lisent nos pages et qui veulent nous aider à venir nous voir. Vous pourrez ensuite faire ici les castrations et tout autre soin vétérinaire nécessaire.

Depuis 2006 nous construisons un centre d’éducation sur notre propriété, avec pour but d’offrir, à petite échelle, un programme de conférence et fournir de quoi renseigner les écoles, les municipalités et les autorités, et les visiteurs de notre refuge. Des canards, des oies, des poules élevées en batterie, des moutons, des chèvres, des cochons, des poneys, deux ratons laveurs et plusieurs ânes vivent ici en liberté, en paix et en harmonie. Notre but est d’apprendre aux gens ce qu’est le bien-être des animaux et les solutions à l’environnement. Agrandir encore notre refuge n’est pas possible pour le moment, parce que nous n’avons pas la capacité de nous occuper de plus de chiens que ceux que nous avons déjà. De plus, au fur et à mesure, nous restaurons les constructions existantes facilement détruites par les centaines de chiens hébergés.

Par conséquent, nous invitons de nouveau tous ceux qui ont envie de prêter main forte et qui sont par exemple électricien, maçon ou plombier. Ou tout simplement ceux qui n’ont pas deux mains gauches et qui souhaitent nous donner un petit coup de main, car du travail il y en a toujours plus qu’assez. Tout ceux qui veulent passer quelque temps à Scooby et qui n’ont pas peur de travailler dur, sont toujours vraiment les bienvenus. Mais, s’il vous plaît n’oubliez pas que nous avons un grand nombre d’animaux et que même si le refuge est dans un très bon état, il ne ressemble peut être pas à ce à quoi vous êtes habitués à voir dans d’autres pays ; bien que peu de refuges pour animaux dans d’autres pays accueillent autant d’animaux. De toute façon, vous verrez toujours ici des personnes qui veulent travailler et donner un coup de main et qui vous aideront si vous en avez besoin.

En moyenne, le refuge De Scooby accueille plus ou moins 450 chiens, principalement des Galgos, et 50 chats environ. Il est très rare que nous ayons moins de 300 Galgos et, pour faire face à toutes les dépenses, nous avons besoin de votre aide financière – c’est évident. Cependant, notre tâche la plus urgente et la plus importante est de trouver un nouveau foyer aux animaux. Petit à petit, et avec l’aide d’organisations avec lesquelles nous coopérons en Europe et aux Etats-Unis, nous réussissons à trouver de nouveaux foyers pour les animaux. Pour en sauver davantage, le nombre des adoptions doit augmenter. Et il y en a encore un grand nombre d’entres eux en attente !

Nous ne voudrions pas que Scooby devienne un camp de Galgos qui n’auraient jamais la chance d’être adoptés, et c’est pourquoi le nombre des animaux accueillis ne peut excéder celui des adoptions, sinon nous ne pourrions plus faire face dans les prochaines années.


Pour cette raison, nous devons faire appel à votre générosité et à votre aide dans notre effort pour trouver des foyers pour un nombre croissant d’animaux. Vous tous qui avez déjà adopté un Galgo, s’il vous plaît, parlez à vos voisins et à vos amis de ces animaux formidables, car ils sont vraiment d’excellents amis pour la vie ; et que tous ceux qui peuvent mettre la main à leur porte-monnaie pensent aux centaines de Galgos, aux autres races et aux croisés qui sont à Médina et qui ont un besoin urgent de votre aide.

Ce qui a commencé dans une vieille ruine avec des sommiers en guise de barrières et un vieil entrepôt, tous deux sans électricité, sans chauffage, ni eau, est devenu un nouveau refuge. En 2001 le terrain juste en face du vieil entrepôt, d’une superficie de 90 000 mètres carré, a été acheté avec l’aide de nombreuses personnes de différents pays. C’était une action « en commun », nous avons réussi à réagir comme l’ONU pour sauver les Galgos. Ce qui prouve que tous les problèmes dont souffrent les hommes et les animaux sont internationaux. Tout cela aurait été impossible sans l’outil magnifique qu’est l’Internet.

À Propos de Nous

Scooby, Société Protectrice des Animaux et de l’Environnement recueille depuis plus de 30 ans les animaux abandonnés et maltraités. Elle a débuté ses activités en 1997, suite à l’initiative de plusieurs femmes qui ne supportaient pas de voir la quantité d’animaux abandonnés dans la région de Medina del Campo (province de Valladolid, Espagne).

Dans le milieu des années 90, nous avons rendu publiques les atrocités commises envers les lévriers espagnols et notre travail est devenu petit à petit international, avec, à la tête le Président actuel Fermín Perez.

De nos jours, les dons internationaux et les adoptions dans des pays comme la Hollande, la France, l’Italie ou l’Allemagne, entre autres, sont cruciales actuellement. Pour la première fois, en 2015 nous avons obtenu que le nombre de chiens et chats adoptés soit supérieur aux nombre d’animaux accueillis au refuge  (1138 adoptions) ! Malgré cela, le nombre d’abandons ne diminue pas et en 2017 nous avons atteint un nombre alarmant d’animaux recueillis. Chaque jour, en moyenne, 4 ou 5 animaux abandonnés arrivent dans un de nos refuges. La fin de la saison de chasse en février ainsi qu’un nombre critique de naissance de portées non voulues marquent deux points critiques d’abandon dans notre pays.

Actuellement, nous sommes le refuge le plus grand d’Espagne, avec, dans nos installations, plus de 600 chiens et chats en moyenne, en plus de 200 animaux considérés comme animaux de ferme dans notre Sanctuaire. Chevaux, ânes, chèvres, moutons, cochons, oies, canards, etc. , tous victimes d’abus et maltraitance, cohabitent pacifiquement dans nos champs.
Nous avons des refuges à Medina del Campo (Province de Valladolid), dans la ville de Valladolid, Zamora et Palencia.

Découvrez comment vous pouvez collaborer …. Et comment vous pouvez adopter.... un de nos animaux.

Scooby est financée principalement par les dons, les cotisations des adhérents et la vente de merchandising. De plus, nous réalisons la collecte des animaux abandonnés de Palencia, Zamora et dans la province de Salamanca et Medina del Campo.

 

 

Qui sommes-nous?

Scooby a débuté en 1987 dans des conditions misérables par un refuge qui fournissait un toit aux chats et chiens errants ainsi qu’aux nombreux Galgos (race espagnole de Lévriers) abandonnés principalement par la confrérie des courses locales dans la région de Medina del Campo, Valladolid.

Continuer...

Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar nuestros servicios y mostrarle publicidad relacionada con sus preferencias mediante el análisis de sus hábitos de navegación. Si continua navegando, consideramos que acepta su uso. More details…